Le sevrage tabagique avec Edonis

 arreter le tabac et arreter de fumer

Le tabac contient un alcaloïde, la nicotine, dont l'absorption induit un effet psychoactif de stimulation cérébrale et simultanément de légère relaxation physique.

L'accoutumance du système nerveux central à la nicotine est très rapide : quelques cigarettes suffisent à entraîner une dépendance physique, puis ultérieurement psychologique.

Le tabagisme accroît la probabilité des troubles suivants (liste non exhaustive) :
Fertilité : elle diminue tant chez l'homme que chez la femme fumeuse.
Sexualité : le tabagisme, par son rôle dans l'altération des vaisseaux sanguins, favorise l'impuissance.
Diabète : Le tabagisme, aussi bien actif que passif, est associé à une augmentation du risque de sa survenue.
Sida : La réponse aux traitements anti-viraux semble moins bonne chez les fumeuses porteuses du virus HIV.
• Fumer est particulièrement déconseillé pendant la grossesse : entre autres, les risques de fausse couche, de mortalité périnatale, de poids du nouveau né inférieur à la moyenne augmentent sensiblement, de même que les risques de mort subite du nourrisson.
• Fumer pendant la grossesse favorise la survenue de malformations notamment la fente labio-palatine (bec-de-lièvre) chez le bébé. Même une faible consommation de tabac (de 1 à 10 cigarettes par jour) accroîtrait le risque.
• Au niveau de la cavité buccale : risque d'apparition d'un cancer de la bouche multiplié par 5 à 9 par rapport aux non-fumeurs. Ce risque est corrélé au nombre de cigarettes fumées quotidiennement et à la durée de l'exposition et est lentement réversible (plus de dix ans d'arrêt pour revenir à un risque équivalent à celui du non-fumeur). Egalement, risque de parodontites sévères multiplié par trois, risque accru de perte des dents (corrélé à l'importance du tabagisme et réversible au bout de 11 années d'arrêt).
•  Cancer du pancréas : risque multiplié par 2 à 4 par rapport aux non-fumeurs.
•  Cancer du rein, de la vessie, du sein, de l'estomac et de l'intestin grêle.
•  Le tabagisme également une cause majeure du cancer de la gorge, même si l'on n'a pas encore véritablement identifié la cause précise de tel ou tel type de cancer. Le risque est de fait inhérent à la combustion, en particulier aux goudrons cancérigènes qui entrent dans la composition de la fumée, et ce quelle que soit sa méthode de prise (pipe, cigarettes ou cigare) ou la composition du produit consommé (tabac, herbes, avec ou sans additifs).

 Une seule séance peut déjà donner de très bons résultats.

EDONIS accompagne durant la période de sevrage tabagique !

Protocole de soin : cliquez ici (réservé aux professionnels Edonis)