L'anorexie ne nous mangera pas !

L'anorexie ne nous mangera pas

Frappant plutôt les milieux sociaux aisés et principalement les femmes à l’adolescence, l’anorexie mentale est associée à une surestimation de certaines données morphologiques, comme le poids ou la silhouette.

La personne malade décide donc d’arrêter de se nourrir, ou du moins de manger de toutes petites quantités insuffisantes pour son métabolisme. Cela entraîne un amaigrissement exagérée, générateur de carences.

Il est essentiel d’être avant tout suivi par un médecin et d’entreprendre en prise en charge psychologique.

Ce symptôme appelé en chinois « Shi Yu Bu Zhen » signifiant littéralement « l’envie de manger n’est pas animée » est un trouble caractérisé par une réduction partielle ou totale de l’appétit allant jusqu’au dégoût de la nourriture.

Ce trouble ne correspond pas uniquement en médecine chinoise à l’anorexie mentale. On ne considère pas ici le trouble uniquement lié à un problème psychique, mais comme étant la résultante de déséquilibres physiologiques entraînant un ralentissement du processus digestif et un dérèglement du signal de la faim. Associer une prise en charge Edonis avec un suivi médico-psychologique peut aider la personne à sortir de ce cercle infernal.

Les séances EDONIS auront pour but :

  1. Régulariser le système nerveux pour détendre l'estomac et relancer le "plaisir" de manger
  2. Renforcer l'estime de Soi, afin que la personne s'aime telle qu'elle est, même avec des kilos (nécessaires) en plus !

Protocole de soin : cliquez ici (réservé aux professionnels Edonis)

(*) Les symptômes présentés doivent avant tout faire l’objet d’un examen médical afin de lever tous risques de troubles organiques conduisant à une pathologie sévère.